AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La demande (ouvert à tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
loupiort
Cafouilleur-en-chef *
Cafouilleur-en-chef *
avatar

Masculin Verseau Rat Age : 33
Nombre de messages : 915
NG
153 / 300153 / 300


Localisation : dans les colis
Loisirs : figurines

MessageSujet: La demande (ouvert à tous)   Ven 30 Avr - 8:14

Le jour venait de ce lever lorsque Loupiort sortit de sa méditation. Il s'était rendu dans le Kaern tard dans la nuit. Ce lieux ou il avait été formé, cet endroit sacré pour les Lycan, cette forêt si proche de Gaïa la déesse. Dans ses songes, la mère de tout ce qui vit lui avait fait une confidence, celle d'une nouvelle vie, celle d'un lendemain qui allait changé, la fin d'une guerre, la naissance d'un équilibre. Gaïa mourrait un peu plus à chaque fois que ses enfants menaient l'assaut, à chaque fois qu'un être vivant disparaissait sous le poids d'une épée. Les loups garous avaient prit les armes du coté du cartel pensant menait à l'équilibre mais la guerre continuait et le sang coulait toujours. Tout cela devait cessé, peut-être que ses deux amis, ces êtres à qui il avait jurer fidélité avaient raison peut-être avaient-ils trouver la solution.
Il se releva et retourna au Manoir. Il était épuisé. Il prépara un sac de voyage. Son initiation de barbare n'allait pas tardé à commencer et après tel que la déesse et son cœur le lui avait demandé il rejoindrait le pays des nuages, ce pays de paix ou l'attendait deux personnes qui étaient il y'a fort longtemps devenu chère à son cœur. Il se souvint de ce jour ou il les avait rencontré, de ce jour ou ils avaient réussi à le faire changer d'avis sur la nature humaine, il s'était agenouillé devant eux, leur avait jurer fidélité au noms des Lycans. Il allait maintenant pouvoir de nouveau renouveler ce vœux et les protéger comme il se devait.
Revenir en haut Aller en bas
Strange
Cafouilleur-en-chef *
Cafouilleur-en-chef *
avatar

Masculin Cancer Serpent Age : 52
Nombre de messages : 572
Eowine
108 / 300108 / 300

Localisation : Paris
Loisirs : Sport, lecture, informatique

MessageSujet: Re: La demande (ouvert à tous)   Ven 18 Juin - 17:27

Strange referma le vieux grimoire qu'il avait traduit pendant toute la nuit, pour ce faire il s'était aidé de trois autre grimoires, lesquels avaient chacun sur leur couverture le symbole d'un alignement gravé. Pendant longtemps les mages de tous les alignements avaient cru ces trois grimoires perdus à jamais, c'était en allant à Cyrosh qu'il les découvrit, un paysan, inconscient de leur valeur, les mettait en vente pour quelques pièces d'or. Quant au plus ancien, il avait été découvert par des historiens de Zélandra lors de fouilles dans un lieu mythique, un ancien temple en ruine tout près du Kaarn.

Le mage se sentit fatigué, mais il devait aller poser quelques questions à une personne qui connaissait le Kaarn bien mieux que lui, il lança un sortilège de revitalisation, il tiendrait 24 heures, après il le paierait par une fatigue accrue mais il ne voulait pas différer la rencontre.

Le grimoire donnait des formules magiques, certes, mais parlait aussi d'une apocalypse. Souvent on rencontrait ce mythe de fin du monde et ce quelles que soient les cultures, c'était, avec la genèse, leurs deux points communs. Mais ici le mot apocalypse faisait plutôt référence à un renouveau, un équilibre entre le bien et le mal. Bientôt il allait en savoir plus. Il avait vu Loupiort revenir au manoir de sa fenêtre, il savait qu'il était sûrement dans sa chambre, il frappa à la porte.

_________________
  • La peur accompagne la possibilité de mourir, le calme accompagne la certitude
  • On n'est pas le meilleur quand on le croit mais quand on le sait
  • Ce qui ne me tue pas me rend plus fort
  • Le chat a été créé pour que l'homme puisse caresser le tigre
  • Mieux vaut se taire et passer pour un imbécile plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
http://prasak-kulturni.zxq.net
loupiort
Cafouilleur-en-chef *
Cafouilleur-en-chef *
avatar

Masculin Verseau Rat Age : 33
Nombre de messages : 915
NG
153 / 300153 / 300


Localisation : dans les colis
Loisirs : figurines

MessageSujet: Re: La demande (ouvert à tous)   Jeu 24 Juin - 7:43

Loupiort reconnu l'odeur de strange. Sa séance de méditation l'avait épuisé et il n'était pas sur de vouloir voir qui que ce soit aujourd'hui. Il l'invita malgré tout à entrer.

"Salutation Mage! L'on ne vient que rarement frapper à l'entrer de mon antre encore moins lorsque l'on est magicien! Que me vaut cette visite si matinale??"
Revenir en haut Aller en bas
Strange
Cafouilleur-en-chef *
Cafouilleur-en-chef *
avatar

Masculin Cancer Serpent Age : 52
Nombre de messages : 572
Eowine
108 / 300108 / 300

Localisation : Paris
Loisirs : Sport, lecture, informatique

MessageSujet: Re: La demande (ouvert à tous)   Mar 29 Juin - 16:39

Strange entra dans l'antre du lycan.
    - Désolé de t'importuner, mais c'est urgent, j'ai besoin de tes lumières

Il parla de ce livre ancien qu'il avait réussi à traduire grâce à des texte de référence trouvés dans d'autres grimoires, plus récents, il parla aussi de cette fin qui en fait était un renouveau :
    - Dans bien des cultures ce mythe de fin du monde existe, mais avec le temps le mot "apocalypse" ainsi que ses équivalents dans toutes les langues que j'ai pu pratiquer, a été galvaudé, en fait ce terme n'a aucune connotation négative, bien au contraire, il s'agit d'un recommencement, un renouveau. Et les lycans semblent prendre part au combat dans ce livre où tout a été écrit, ils ont prédit des événements qui ne s'étaient pas encore produit, je pense que dans ce temple proche du Kaarn il y avait des mystiques avec d'immenses pouvoirs et qu'ils cohabitaient en toute quiétude avec des guerriers qui sont décrit écrits ici comme étant mi-homme mi-bête, aurais-tu entendu parler de ces hommes ? N'y a-t-il aucune légende courant sur ce temple ? Quant à tes ancêtres lycans, comment sont-ils devenus des hommes-loups ? Etaient-ils humains au départ ? J'ai cru comprendre qu'il y avait diverses formes, plus ou moins proches soit de l'homme soit de la bête, que peuvent prendre les lycans, pourrais-tu m'en dire plus sur ces formes transitoires ? Leur existence (je parle de ces formes diverses) est-elle normale ou bien un processus de dégénérescence a-t-il atteint certains lycans ?


Strange reprit son souffle, il s'était laissé emporter par une fougue qu'il n'avait connu que dans sa jeunesse, son désir de connaissance semblait l'avoir rajeuni de 20 ans tellement il ressemblait à un enfant qui pose des questions afin de découvrir le monde qui l'entoure. Loupiort sembla intéressé autant par l'histoire que surpris par le nombre des questions que lui posait le mage.

_________________
  • La peur accompagne la possibilité de mourir, le calme accompagne la certitude
  • On n'est pas le meilleur quand on le croit mais quand on le sait
  • Ce qui ne me tue pas me rend plus fort
  • Le chat a été créé pour que l'homme puisse caresser le tigre
  • Mieux vaut se taire et passer pour un imbécile plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.


Dernière édition par Strange le Sam 16 Oct - 21:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://prasak-kulturni.zxq.net
loupiort
Cafouilleur-en-chef *
Cafouilleur-en-chef *
avatar

Masculin Verseau Rat Age : 33
Nombre de messages : 915
NG
153 / 300153 / 300


Localisation : dans les colis
Loisirs : figurines

MessageSujet: Re: La demande (ouvert à tous)   Ven 2 Juil - 8:19

Loupiort écouta attentivement les questions du mage.

"Je dois t'avouer Strange que certaines réponses que je vais te donner doivent rester un secret car nous autres Lycan n'aimons que peu parler de notre condition."

Loupiort prit sa respiration et réfléchit un petit moment à ce qu'il allait bien pouvoir dire

"Tout d'abord sache que nous ne devenons pas Lycan! Nous naissons ainsi. Nos légendes racontent qu'à l'aube de l'humanité Gaia mère de tout ce qui vit prit connaissance du monde de guerre qui attendait ses enfants. Elle créa les Lycans! Mi homme mi animal afin de comprendre les humains et d'être inspirer par toute la force de la nature!
Il n'ya aucune condition pour être un Lycan si ce n'est que l'un de tes parents soit des nôtres! Après si ta mère est une louve alors tu naitras Loup et si c'est une humaine tu appartiendras au monde des hommes. Nous vivons la plus part de notre vie sous l'une ou l'autre des ces formes mais il en existe une autre témoignant de notre conditions d'arme: Le crinos! Je ne te conseil pas de croiser l'un de nous sous cette forme car nous la prenons en général dans un seul but tuer les énnemis de Gaïa! Bien sur le passage entre Humain et Crinos ou Loup et Crinos ne se fait pas d'un coup de baguette magique et il y'a des stades intermédiaires sous lesquelles nous pouvons être! Donc aucune dégénérescence à nos états! "

Loupiort avait finit de parler des conditions de Lycan ou du moins ne voulait-il pas en dire plus.

"Pour ce qui est de l'apocalypse dans nos cultures, tout cela appartient au domaine des légendes et surtout aux connaissances des anciens. Pour moi ce n'est qu'un passage obligatoire forçant à l'évolution de nos peuple ou à l'extinction totale des formes de vie les plus inaptes! Autant dire que nous qui ne connaissons que la guerre n'irons pas loin! Pour ce qui est du rôle à jouer des Lycan je crois qu'il n'ira pas bien loin. Je en sais si tu connais notre histoire mais notre pacte de neutralité auprès de Gaïa fut briser lorsque Grim seigneur de tout Lycan nous ordonna de prendre les armes pour Zelandra. De nombreux Lycan sont mort durant les premières batailles et nos lois nous empêche dans un certain sens de faire grandir nos populations. Aujourd'hui encore les primes que les royalistes font pleuvoir pour ramener nos peaux sont nombreuses et provoquent rapidement notre extinction. Il ne restera bientôt de mon peuple que des lambeaux."

Un brin de nostalgie apparut dans le regard de Loupiort

"Je en connais pas le peuple dont tu me parles mais là encore cela appartient peut-être aux connaissances des anciens ou peut-être tout simplement ces gens étaient-ils attenteind d'une autre forme de Lycanthropie "
Revenir en haut Aller en bas
Strange
Cafouilleur-en-chef *
Cafouilleur-en-chef *
avatar

Masculin Cancer Serpent Age : 52
Nombre de messages : 572
Eowine
108 / 300108 / 300

Localisation : Paris
Loisirs : Sport, lecture, informatique

MessageSujet: Re: La demande (ouvert à tous)   Sam 16 Oct - 21:47

Strange était fasciné par toutes ces révélations, Loupiort était un puits de science, du moins en ce qui concernait sa race, et Strange adorait l'écouter.

Le mage laissa vagabonder ses pensées. Gaïa était une déesse, et nous n'étions que des fourmis pour elle, se soucie-t-on du nombre de vies qu'on prend lorsqu'on marche sur des fourmis ? Non. Gaïa aurait dû faire de même avec les humains, cependant elle avait cherché à les étudier en créant les lycans, une race qui était supérieure aux humains mais instrumentalisée par la déesse.

Strange trouva cruel le destin des lycans, mais la cruauté n'entre pas en ligne de compte pour une déesse, Gaïa est, et les notions de bien et de mal, déjà très subjectives pour les humains, ne veulent rien dire pour elle, elle est au-dessus de toutes ces considérations.

Une chose avait frappé le mage, Loupiort avait parlé de parents lycans, ce qui impliquait des bébés lycans, pour dire peu après qu'il leur était impossible de faire croître leur population, il fit part de son étonnement à Loupiort devant ce qu'il considérait comme une contradiction.

_________________
  • La peur accompagne la possibilité de mourir, le calme accompagne la certitude
  • On n'est pas le meilleur quand on le croit mais quand on le sait
  • Ce qui ne me tue pas me rend plus fort
  • Le chat a été créé pour que l'homme puisse caresser le tigre
  • Mieux vaut se taire et passer pour un imbécile plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.


Dernière édition par Strange le Dim 22 Avr - 1:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://prasak-kulturni.zxq.net
loupiort
Cafouilleur-en-chef *
Cafouilleur-en-chef *
avatar

Masculin Verseau Rat Age : 33
Nombre de messages : 915
NG
153 / 300153 / 300


Localisation : dans les colis
Loisirs : figurines

MessageSujet: Re: La demande (ouvert à tous)   Lun 18 Oct - 8:05

"Nous pouvons faire croître notre race mais cela nous oblige parfois à certains mensonges ou artifices! En fait il nous est interdit de ce reproduire entre nous! Notre seul option reste donc d'aller chercher nos partenaires parmi les autres races."

Loupiort marqua une pause

"Le soucis est que nous ne sommes pas forcément très bien vu et qu'il nous faut souvent mentir à nos partenaires! Dans le village d'où je viens, nous formons avec certaines familles connaissant nos conditions des mariages arrangés ou nous élevons parfois des enfants dans le respect de nos cultures et dans le but d'en venir à un mariage. Le soucis de ces villages est que nous devenons des proie évidentes pour certains chasseurs de prime. De plus un enfant né d'un parent Lycan n'aura pas forcément nos pouvoirs en lui! c'est un peu pil ou face! "

Loupiort marqua une seconde pause

"Si tu comptes le destin et le fait que dans de nombreux cas, le parents non lycan finit par s'enfuir avec l'enfant par peur, alors oui notre race est en voix d'extinction. Si tout revenait comme avant et que notre peuple était de nouveau admit et respecter, cela changerait peut-être la donne
Revenir en haut Aller en bas
Strange
Cafouilleur-en-chef *
Cafouilleur-en-chef *
avatar

Masculin Cancer Serpent Age : 52
Nombre de messages : 572
Eowine
108 / 300108 / 300

Localisation : Paris
Loisirs : Sport, lecture, informatique

MessageSujet: Re: La demande (ouvert à tous)   Dim 24 Oct - 12:10

Tout ceci laissa à Strange matière à réflexion, les lycans étaient admis et respectés au sein de la guilde certes, mais il n'en allait pas de même en dehors de ce microcosme où ils se sentaient en sécurité, une fois quitté le cocon de ladite guilde ils étaient confrontés aux dangers du monde réel, ils étaient respectés car craints, mais ça se résumait à cela : une crainte irraisonnée et infondée de leur nature animale. Le mage se mit à réfléchir, car finalement tout cela se résumait à une « mauvaise presse » qui donnait une réputation exécrable aux lycans, il suffisait d'une campagne de publicité vantant leurs mérites pour que tout revienne comme par le passé, bien sûr il faudrait un peu de temps pour que l'idée d'un lycan courageux et protecteur de ses alliés comme de sa meute prenne le pas sur le lycan « agressif et dévoreur d'enfants », l'image était un peu crue mais à peine exagérée, c'était à peu de choses près celle qu'ils renvoyaient au public. Une question se posait : Pourquoi ? Auparavant ils étaient perçus comme des protecteurs, issus de Gaïa, des créatures bénéfiques, mais ils étaient maintenant perçus comme des bêtes sauvages et donc dangereuses, il devait bien y avoir une raison.
Strange en était là de ses réflexions et était, jusque là, mené par la seule logique. Son intuition prit le relais, échafaudant des scenarii diaboliques, il devina l'implication de leurs ennemis dans tout cela, les royalistes ou encore les exilés, à moins que ce ne soit les deux, avec l'aide d'un traître cartellois pouvaient avoir créé un climat de terreur, diabolisant les lycans, c'était fort possible, il lui restait à trouver des preuves de ce qu'il avait supputé. Il fit part du cheminement de sa pensée à Loupiort, lui promettant de faire la lumière sur ce mystère. Il avait en sa possession un artéfact qui lui permettait de déchirer les voiles des ténèbres afin de faire surgir la vérité, il ne s'en était pas du tout servi jusque là depuis son entrée en Alidhan, il était temps de le remettre en service.
Il garda pour lui l'autre question qui le hantait : qui étaient les mystiques du temple du Kaarn ? Il voulait le savoir et là aussi l'œil d'Agamotto lui serait fort utile. Il sortit rapidement du manoir, lorsqu'il fut assez éloigné il ne vit pas Loupiort qui, à la limite de son champ de perception magique, commençait à le suivre.
Une fois près des ruines, le mage ferma les yeux, il se mit à léviter à quelques centimètres du sol, il était concentré sur l'épicentre des énergies mystiques qui lui parvenaient, il se posa juste à côté et s'assit, il se concentra sur ces énergies, elles lui étaient inconnues, il se mit à prononcer une formule magique : « Ô œil d'Agamotto, Toi qui vois tout, révèle-moi la vérité sur le passé de ces ruines, montre moi leur histoire ! ». Le pendentif qu'il avait au cou se mit à s'ouvrir, comme un véritable œil, puis lança une lumière qui sembla déchirer les voiles du temps.
Les énergies magiques scintillèrent, puis Strange vit les mystiques de ce temple, ce n'étaient que des spectres du passé, des images, comme celles d'une télévision mais en trois dimensions, qui lui montraient le mode de vie de ces saints hommes et de ces saintes femmes, il vit qu'il n'y avait pas que des humains parmi eux, il y avait aussi des elfes, mais point d'orc ou de troll, ces derniers étant des suppôts du mal. Soudain, il les entendit, ils priaient Gaïa. Un homme, qu'il devina comme étant le chef au regard emplit de respect que lui lançaient les autres, arriva, il dirigea la « messe ». Leur vie semblait sans surprise, faite de prières, pendant des heures ils entraient en communion avec Gaïa. Puis il vit des lycans entrer dans le temple, ils apportaient de la viande et de l'eau en quantité pour les prêtres, ceux-ci les remercièrent, les saluant avec respect. Ainsi ils vivaient tous en parfaite harmonie. Cette vue arracha un sourire au mage, il était heureux de voir ceci, car c'était un bon présage pour l'avenir, ce qui avait déjà été fait pouvait être refait.
Il n'y avait pas que des prêtres, mais aussi des prêtresses, ces mystiques vivaient à l'écart dans des chaumières, se partageant le temple, les hommes, que Strange finit par identifier comme étant les tout premiers druides qui aient jamais existé, priaient le jour, les prêtresses vouaient un culte à la lune la nuit.
Tout comme la trilogie « Les Dames du Lac », pensa Strange.
Ces livres l'avaient marqué, ils parlaient d'une religion moribonde, tuée par le christianisme, mais aussi de la légende du roi Arthur et de sa magnifique épée magique : Excalibur. Cette histoire l'avait fait rêver, et maintenant il était de retour dans ledit rêve.
Le mage arrêta de laisser vagabonder son esprit, il devait rester concentré afin d'obtenir une réponse à sa question : Pourquoi avaient-il disparu ? Ses lèvres demeurèrent scellées, il questionna l'œil télépathiquement, celui-ci arrêta, puis sauta plusieurs années, ou des siècles, qui aurait pu le savoir ? pour arriver fatalement au moment précis de leur mort.
Le mage vit prêtres et prêtresses s'asseoir en cercle, ledit cercle était composé de douze pierres qui faisaient penser à des menhirs, régulièrement espacées, chaque prêtre, assis près d'une pierre, se mit à chanter des sortes de psaumes, les prêtresses à danser en tournant autour du cercle en slalomant, se retrouvant donc alternativement à l'intérieur puis à l'extérieur du cercle. Placés au centre se trouvaient le chef des prêtres, celle des prêtresses ainsi qu'une troisième personne que le mage identifia comme étant la doyenne au vu de son grand âge.
Bien sûr ! trois points d'appui sont plus forts qu'un seul ou encore que deux ! Nous avons ici trois représentations : la féminité, la masculinité et la sagesse que l'on attribue aux ancètres !
Très vite les chants et les danses chargèrent l'air d'une énergie magique, laquelle fut projetée sur le trio qui était au centre, cette énergie fut partagée entre tous les participants, mais il y en avait toujours plus qui arrivait, le mage avait du mal à regarder la scène tellement cela était aveuglant, puis il y eut une explosion finale. Strange regarda et vit qu'il ne restait plus des mystiques que leurs vêtements, ils n'avaient donc pas été simplement désintégrés, sinon leurs habits n'auraient pas survécu. Que s'était-il donc passé ? Strange en avait une petite idée, mais il lui fallait une confirmation.

    - Je n'ai pas fait ça depuis un moment, dit le mage, se parlant à lui-même comme pour se rassurer.


Strange, assis, se concentra, une énergie venant du manoir enveloppa son corps, le mage, grâce à ce mana supplémantaire, put se décorporer, sa forme astrale quitta sa forme physique. Une fois que cela fut terminé, la représentation astrale de l'œil d'Agamotto lança une lumière pour prospecter la dimension mystique de l'endroit où il se trouvait, le résultat ne se fit pas attendre, des êtres de pure énergie apparurent.


    - Bonjour, je suis Strange, mage terrien actuellement domicilié dans la dimension d'Alidhan ...

Une voix lui coupa la parole :


    - Nous savons tout ce qu'il y a à savoir à ton sujet, notre connaissance de l'univers ne connait plus de limites maintenant ! Si nous t'avions jugé indigne de poursuivre tes investigations jamais tu ne serais allé aussi loin !

Strange réprima un frisson, réflexe qui lui venait du souvenir de son corps physique, car sa forme astrale ne craignait pas le froid.


    - Nous sommes les anciens mystiques de ce que tu nommes « Temple du Kaarn » pendant longtemps nous avons vécu en harmonie avec la nature et les lycans étaient nos amis, nous les aimions et respections, certaines de nos prêtresses, lors d'une cérémonie, s'offraient à eux et leur donnaient parfois des enfants, le cœur pur de ces hommes-loups en a séduit plus d'une et leur population grandissait. Mais beaucoup d'entre nous cherchaient à atteindre un niveau de conscience supérieur, à s'élever et quitter cette vie matérielle, nous pensions mieux servir Gaïa ainsi, car nous sommes maintenant immortels.

Un silence suivit ces révélations, Strange était ébahi, il avait fait une découverte stupéfiante, cela combla le chercheur qui était en lui. Puis les êtres reprirent leur monologue :



    - Ne va pas te méprendre, nous ne cherchons pas à devenir des dieux et égaler celle qui ne saurait l'être. Nous sommes toujours des gardiens, nous veillons, nous rapportons ce que nous voyons à la déesse.




    - Intervenez-vous dans la vie des mortels parfois ?

Il regretta presque sa question, il était évident que non, ils vivaient déjà en ermites lorsqu'ils étaient de chair et de sang.
Apparemment ils savaient lire dans les pensées, car l'un d'eux lui répondit :



    - Tu viens de comprendre que non. Nous allons te récompenser pour ton opiniâtreté, une parcelle de notre connaissance va t'être accordée, nous ne pouvons faire plus, ton cerveau humain ne pourrait le supporter.


Strange n'eut que le temps de les remercier, son corps astral fut propulsé dans son corps physique, lequel fit un vol plané d'au moins 5 mètres, il retomba inanimé sur le sol. Les Gardiens n'avaient aucune subtilité et la connaissance promise lui fut donnée d'un coup et d'un seul, ce qui traumatisa le mage et le plongea dans le coma.

_________________
  • La peur accompagne la possibilité de mourir, le calme accompagne la certitude
  • On n'est pas le meilleur quand on le croit mais quand on le sait
  • Ce qui ne me tue pas me rend plus fort
  • Le chat a été créé pour que l'homme puisse caresser le tigre
  • Mieux vaut se taire et passer pour un imbécile plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.


Dernière édition par Strange le Sam 23 Mai - 1:52, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://prasak-kulturni.zxq.net
Strange
Cafouilleur-en-chef *
Cafouilleur-en-chef *
avatar

Masculin Cancer Serpent Age : 52
Nombre de messages : 572
Eowine
108 / 300108 / 300

Localisation : Paris
Loisirs : Sport, lecture, informatique

MessageSujet: Re: La demande (ouvert à tous)   Mer 25 Avr - 21:30

Loupiort s'était approché assez près, silencieux, ne faisant qu'un avec la nature, le lycan était presque indétectable, d'autant plus que l'attention de Strange était concentrée sur autre chose que la détection d'éventuels dangers.

Quelle imprudence ! pensa Loupiort.

Le mage avait commencé à léviter, puis une lumière s'était échappée de l'amulette qu'il portait autour du cou, elle était tellement lumineuse qu'elle semblait capable de déchirer le voile de tout mystère afin de faire apparaître la vraie nature des êtres et des choses.

Le mage lança une incantation :

« O œil d'Agamotto, Toi qui vois tout, révèle-moi la vérité sur le passé de ces ruines, montre moi leur histoire ! »

Loupiort s'aperçut que ses supputations étaient le reflet de la vérité : l'amulette possédait bien un tel pouvoir. Il vit la même scène que le mage, des êtres humains vivant en harmonie avec la nature, cohabitant avec les lycans. Cela redonna espoir au cœur de Loupiort, ce qui a été fait pouvait être refait, du moins en théorie. Le lycan sentit une larme couler sur sa joue : l'émotion le submergeait, lui, le guerrier, froid, dur, impitoyable. Lesdites froideur, dureté et manque de pitié étaient ce qui avait éloigné les lycans de Gaïa et inversement, leur déesse leur avait tourné le dos dès qu'il avaient fait couler le sang, cependant dans ce monde c'était tuer ou être tué, la déesse ne pouvait-elle pas comprendre cela ?

Loupiort en était là de ses pensées lorsqu'il vit que le mage entamait l'étape supérieure de son investigation. Après avoir lévité il atterrit et son corps s'affaissa, Loupiort sentit plus qu'il ne vit le corps astral de Strange, tous ses sens étaient nécessaires pour le détecter.
Loupiort entendit un miaulement : Hedwig était arrivé près du corps physique de son compagnon, et elle regardait dans la même direction que Loupiort.
Le lycan ignorait ce que faisait le mage sous cette forme, mais lorsque le corps astral de Strange fut réintégré dans son corps physique ce dernier lévita pendant un instant, puis fut propulsé 5 mètres plus loin.

Loupiort devina que le mage avait atteint les limites de son pouvoir, mettant ainsi sa vie en danger.

Décidément, Strange, tu es l'homme le plus curieux que j'aie jamais connu, je ne me souviens pas avoir déjà rencontré une telle soif de connaissance.

Le lycan avait eu cette pensée alors qu'il s'approchait du corps inanimé du mage. Tous les sens de Loupiort lui criaient qu'il était à peine vivant, son nez saignait, sa respiration était faible mais régulière. Strange était tombé dans le coma, la question était de savoir quand il en sortirait.

- Je vais te ramener au manoir, là-bas on saura te soigner.

Le lycan jeta Strange sur son épaule comme un sac de sable, puis il se mit à courir vers le manoir des Eowine.

[hrp]Allez les amis, ceci est un rp à plusieurs ;)[/hrp]



_________________
  • La peur accompagne la possibilité de mourir, le calme accompagne la certitude
  • On n'est pas le meilleur quand on le croit mais quand on le sait
  • Ce qui ne me tue pas me rend plus fort
  • Le chat a été créé pour que l'homme puisse caresser le tigre
  • Mieux vaut se taire et passer pour un imbécile plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
http://prasak-kulturni.zxq.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La demande (ouvert à tous)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La demande (ouvert à tous)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de pack (tous graphistes)Ps:image render( terminé)
» La confrerie du "chaos "( RP ouvert a tous )
» CONNEXION NUMERICABLE
» Extenssions du Nether ouvert à tous !
» Opération Sibéria ( Ouvert à tous )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la guilde Eowine :: Bibliothèque :: Coin des écrivains :: RP à plusieurs-
Sauter vers: