AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Souvenirs du passé 1ère partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
taoetsangha
Cafouilleur-en-chef *
Cafouilleur-en-chef *
avatar

Féminin Sagittaire Cheval Age : 26
Nombre de messages : 988
L\'antre du SBD
130 / 300130 / 300

Localisation : Le Cartel de Brumebois
Loisirs : Ratatouille d\' exilés et de royalistes

MessageSujet: Souvenirs du passé 1ère partie   Dim 16 Déc - 17:29

Tao était allongé sur son lit, elle faisait depuis quelques temps le même rêve celui de sa mère et ses révélations.

« Je vais te conter une histoire, du temps jadis ou les dragons et les hommes s'entendaient à merveille, vivait ce qu'on appelait les gardiennes de Zhaa, des femmes capables de part leur don de soigner et même certaines très douées pouvaient redonner la vie à un dragon.
Lorsque éclata la guerre entre les humains et les dragons, elles furent pourchasser au même titre qu’eux par les humains.
Une famille en particulier avait pour, on sait qu'elle raison une haine farouche pour ces légendaires animaux, ils en décimèrent beaucoup, au sein de cette redoutable famille, une jeune fille sensible, leur tient tête.
Elle avait un don très développer, elle s'enfuit une nuit et trouva refuge chez les dragons et devient la cavalière d’une dragonne du chaos, comme tu dois le savoir celui ci lorsqu'il à un cavalier au cœur pur change du tout au tout, sans rien perdre tout de fois de sa combativité.

Elle était devenue l'emblème des dragons, la survie de leur race dépendait de cette jeune fille. Elle rencontra un autre cavalier et s'unir ensemble.
Elle était sur le point d'accoucher dans la grotte sacrée des dragons lorsque son père et ses deux frères arrivèrent.
Ils tuèrent la dragonne déjà blessée, la vue de son amie mourante fit accélérer la naissance du bébé.
Le père tua sa propre fille, le bébé était baigné dans le sang de sa mère et celle de la dragonne.

Heureusement pour le bébé, son père arriva et tua l'assassin de sa femme et un des fils, l'autre ayant réussi à s'enfuir.
L'enfant grandit avec son père et les dragons.
Elle était très douée pour le don, sûrement dû au sang de sa maman et de sa dragonne.
Elle fut entourée d'amour, les dragons la chérirent
plus que leur propre vie, pas seulement parce qu'elle était une Zhaa, mais simplement par son regard qu'elle leur portait, sans peur et avec tellement d'amour...

Cette jeune fille est mon arrière arrière-arrière-grand-mère, donc ton arrière arrière-arrière arrière- grand-mère, nous sommes des Zhaa, les gardiennes de dragons.

Un lourd fardeau t’attend, car entre autre cette guerre qui ravage Alidhan, tu as un ennemi ton oncle, tout comme ses descendants, il a juré de nous détruire coûte que coûte.
Je n’en ai plus pour longtemps à vivre, mais lorsque je serais plus là appelle ton dragon.
Tu te souviens d’Ecarlant, c’est toi qu’il l’a nommé ainsi parce qu’il avait les même yeux rouges que la couleur du corps de sa mère Ecarlante.

- Oui, je me rappelle bien de lui, je rêve souvent de lui.

Normal tu es en symbiose avec lui, cela veut dire d’où qu’il soit tu peux entrer n’en communication avec lui, normalement les cavaliers ont besoins d’une pierre rouge, la pierre des dragons pour être en symbiose physique avec eux, toi tu en as pas besoin tu es une Zhaa, tu peux appeler n'importent lesquels.

- Donc il me suffit de l’appeler dans ma tête ?

Oui et non, tu dois d’abord penser fort à lui, le voir dans ton esprit puis seulement après tu pourras l’appeler.

Malheureusement j’ai trop tardée à t’en parler, tu n’as que huit ans ma chérie, et ce fardeau et bien lourd pour une enfant. Ton don tu l’as naturellement nulle besoin d’explication, tu sauras comment faire, tu dois juste savoir qu’une fois lancer si tu es interrompu d’une quelque façon avant la fin, tu meurs et ton blessé aussi. »

Sa mère mourut quelques heures après, la laissant dans un état de détresse totale. Et pour l’enfoncer plus, son oncle arriva peu de temps après. Il était habit en rouge, il l’attrapa et lui passa un collier autour du cou, avec une pierre noire.

Elle ferma les yeux en repensant à ses cinq années de calvaire, son oncle essayer par des moyens brutaux et barbares de lui enlever son don et son appartenance aux dragons.
Elle a essayé pendant ses 5 années, tous les jours, toutes les heures, toutes les minutes d’appeler Ecarlant, mais elle n’arrivait pas à le voir dans son esprit.

Puis le jour de ses 13 ans quand son oncle l’offrit toute une nuit à 3 pervers exilés, à la fin de son tourment, lorsqu’elle essaya de s’enfuir, elle sentit la présence d’Ecarlant, elle l’appela. Malheureusement son oncle arriva est entra dans une colère et l’assomma.
Lorsqu’elle reprit connaissance, elle était attachée aux barreaux de son lit.
Elle essaya de suite d’entrée en connexion avec Ecarlant, mais rien, encore une fois ce vide froid.
Elle n’arrivait pas à comprendre comment son oncle avait su qu’elle avait réussi à prendre contact avec son dragon.
Son oncle vient la voir et l’obligea à boire une potion, et ce fut le trou noir.
Lorsqu’elle se réveilla, elle entendit son oncle parlait avec son lieutenant, elle fit mine de dormir.
- Je vais devoir la supprimer si elle a réussi à entrée en contact avec ce monstre, nous sommes tous en danger, j’ai pourtant tout fait pour lui faire sortir cette tare d’elle. Mais rien à faire, elle est aussi monstrueuse que ces satanés dragons.
- Vous voulez que je la tue tout de suite ? Votre excellence.
- Non, nous allons la porter jusqu’au abord de Crysoh et là nous la tuerons. Je veux que Zelandra sache qu’elle est morte.
- Zelandra ? Mais pourquoi ? Demanda le lieutenant.
- Zelandra possède un dragon, c’est une cavalière, elle était une amie intime de ma maudite sœur, heureusement pour nous elle me croit toujours exilé, c’est pour cela qu’elle ne m’a pas retrouvé. Bon assez perdu de temps, allons-y.

Tao sentit qu’on lui enlevait ses chaînes, mais fit toujours semblant de dormir, elle se retrouva ballotté sur les épaules du lieutenant, puis sur un cheval.
Elle ouvrit les yeux, elle avait la tête en bas, elle vit défiler Nedmor, puis une prairie, soudain un rugissement terrible se fit entendre, les chevaux se cabrèrent, elle tomba à terre, roula sur elle-même et enfuit, elle reçut une flèche dans l’épaule et une autre passa à quelques centimètre de sa tête.
Elle s’étala à terre et se mit à ramper au sol, elle grimaça de douleur, mais elle était tellement habituée à la douleur, qu’elle passa outre.
Soudain elle sentit une odeur de flamme un rugissement aussi terrible que le précédent se fit entendre, elle se retourna et leva un peu la tête pour voir ce qui se passer.
Elle se redressa de suite, Ecarlant était là, le lieutenant était mort brûler et son oncle s’enfuyait, essayant d’éteindre le feu dans son dos.

Ecarlant repris son envol.

Elle hurla à pleins poumons :

- ECARLANT, JE SUIS-LA !!!!

Ecarlant dans les airs entendit son appel et la vit.
Il atterrit près d’elle.
Tao se précipita vers lui, les larmes coulant le long de ces joues.

- La pierre noire, Tao, détruis là ! Lui dit Ecarlant. C’est antithèse de la pierre rouge, même une Zhaa, ne peux rien contre son pouvoir, elle empêche notre symbiose mais aussi de se toucher, on pourrait mourir tous les deux.

Tao arracha son collier est détruit cette maudite pierre, qu’il l’avait empêché pendant 5 longues années d’entrée en contact avec son dragon.

Elle sauta au robuste cou de son ami et pleura de joie, de soulagement.

- Allons petite fille, un peu de tenue que vont penser les passants si on nous surprend.

Tao rit de bon cœur, la première depuis la mort de sa mère.

- Viens installe-toi sur mon dos, nous allons dans la grotte. Tu es prête ?
- Oui, j’attends cela depuis si longtemps.
- Je sais petite fille, répondit Ecarlant, le commandeur m’a dit qu’elle t’avait recherché chez les exilés, mais pensait maintenant que tu devais être chez les royalistes, malgré que je t’aie capté chez les exilés. Ecarlant prit son envol.
- Lorsque j’ai essayé de m’enfuir de chez eux mon collier est tombé, c’est pour cela que j’ai pu entrée en contact avec toi. Je comprends la colère de mon oncle à présent.
- Veux-tu qu’on aille le tuer ?
- Non, c’est un lâche et un trouillard, à l’heure actuelle, il doit être sous son lit entrain de trembler de peur. Les lâches ne méritent même pas la mort. Mon oncle échappe à son sort aujourd’hui, je veux qu’il vive dans la peur, mais je devrais le tuer, car les lâches sont des roublards et vils, on ne sera pas en paix tant qu’il vivra.

Elle ferma les yeux goûtant au plaisir du vent sur son visage, puis elle les rouvrit et regarda le paysage défiler sous eux. Quelques minutes après, elle reconnut le paysage, la grotte n’était pas loin.
Ecarlant amorça sa descente et se posa en douceur, la grotte avait qu’un tout petit passage à peine assez grand pour une souris.

Le dragon parla à la grotte.

- Ecarlant fils de la noble Ecarlante et Taoetsangha de la lignée Zhaa.

La grotte s’ouvrit, le dragon entra Tao toujours sur son dos, la grotte se referma derrière eux. Tout était sombre et humide, Ecarlante s’avança, la grotte s’illumina et une douce chaleur se diffusa.
Tao glissa le long du dos du dragon, en toboggan et atterrit sur la queue. Elle éclata de rire.

- Tu n’as pas perdu de tes habitudes d’enfants.
- Je sais, j’ai pas pu m’en empêcher, si tu savais le nombres de fois où j’ai rêvé de pouvoir le refaire, j’allais pas m’en priver maintenant que je t’ai retrouvé.
- Viens par-là, je dois te retirer la flèche plantée dans ton épaule.

Elle se plaça devant lui, il se concentra, la flèche sortit toute seule, d’un coup et alla se briser sur le mur de la grotte.

- Déshabille-toi ? Lui demanda Ecarlant.
- T’es pas un peu fou ?
- Je veux te soigner, du mieux que je peux, mais je dois les voir.

Elle enleva ses habits et subit sans broncher, l’examen de son dragon.
Il émit des grondements de fureur, lorsqu’il vit les marques de fouet zébrant son dos, les bleus sur tout son corps et des entailles saignant encore.
Il se concentra à nouveau et stoppa le sang coulant.

- Je ne peux rien faire d’autre, petite fille, mon pouvoir n’agit que sur les blessures fraîches. Tu devrais te baigner dans la source au fond, elle est tiède, je t’apporte de quoi te vêtir dignement et non ses haillons.
- Merci Ecarlant, c’est déjà beaucoup.
- Nous allons vivre un petit moment ici, après je te confie chez un couple de toute confiance, des amis de tes parents, eux pourront effacer tes marques.

Tao approuva d’un signe de tête, et se dirigea vers la source. Elle y entra avec plaisir, elle se lava et s’assit dans l’eau tiède, ferma les yeux et ne pensa à plus rien.
Et bruit sec, la fit se retourner.
Ecarlant avait déposé un gros baluchon au sol.

- Ce sont des affaires appartenant à tes parents, tu trouveras ton bonheur.

Elle sortit vite de l’eau, et ouvrit le baluchon, elle trouva des vêtements de guerrier, un peu grand pour elle, mais elle les mit comme même. Un livre écrit par sa mère, elle reconnut de suite son écriture. Elle le caressa du bout des doigts, une tristesse infime aux fonds des yeux.

- Et cela sont les armes préférées de tes parents.

Ecarlant baissa sa tête au niveau de Tao et ouvrit en grand sa gueule. Dans celle-ci, se trouvait un arc de toute beauté, l’arme de sa mère et une épée splendide, l’arme de son père.
Elle les prit en tremblant, les serrant contre son cœur et pleurant silencieusement.
Son dragon recula et la laissa épandre ses émotions.
Elle se coucha à même le sol, en fœtus, tenant les armes et le livre, et s’endormit ainsi.

- Dors petite fille, en toute quiétude, je suis là pour veiller sur toi maintenant…
Revenir en haut Aller en bas
http://taoetsangha.skyrock.com/
taoetsangha
Cafouilleur-en-chef *
Cafouilleur-en-chef *
avatar

Féminin Sagittaire Cheval Age : 26
Nombre de messages : 988
L\'antre du SBD
130 / 300130 / 300

Localisation : Le Cartel de Brumebois
Loisirs : Ratatouille d\' exilés et de royalistes

MessageSujet: Re: Souvenirs du passé 1ère partie   Ven 11 Jan - 23:27

Tao passa ses premières journées à lire le journal de sa mère.
Celui-ci était composer de deux parties distingues.

La première, était une liste complète des dragons qu’elle avait soignés.
Elle avait noté leurs noms et celui de leur cavalier si il en avait.

A côté de certain nom de dragon, un numéro était accolé.
Tao comprit bien vite que cela avait un rapport avec la deuxième partie du journal.
En effet, chaque numéro, était une référence, aux soins les plus complexes que sa mère eut à faire et les raconter avec moult détails.

En parcourant d’un regard distrait les longues pages de la liste des dragons. Un nom sauta à ses yeux « Flèche d’or. »
Elle fut parcourue de frisson, son cœur s’emballa, elle eut des fourmillements dans les membres.
Elle vit la référence « 128.»
Elle rechercha frénétiquement ce numéro et lu à voix haute.
« Cette expérience fut la plus riche et la plus perturbant pour moi, pour bien comprendre, je vais la raconter du début.
Un soir alors que Taoetsangha venait de s’endormir, des coups brefs et énergiques contre ma porte me fit sursauter.
A ma grande surprise en allant ouvrit, je me suis retrouver devant la garde rapprochée du commandeur et au milieu de celle-ci se tenais Zelandra en personne.
Je leur fit signe d’entrée, le commandeur leva la main et me demanda d’un ton empressé :
- Etes vous Sangha, gardienne de Zhaa ?
- Oui c’est bien ainsi que certaines personnes me nomment.
- Pouvez vous venir avec moi, mon ami est à l’agonie.

_ Tao interrompu sa lecture, gardant un doigt sur la page et retourna à la liste :
· Flèche d’or N°128 cavalier Zelandra.

Elle retourna à sa lecture_

- J’arrive, le temps de prendre ma fille et je vous suis.
- Merci infiniment.

Je regardais le commandeur, elle me sourit, mes ses yeux étaient inquiets et anxieux.

- Je m’occupe de votre fille, retentit une voix forte derrière moi.

Je vis le capitaine de la garde, un colosse, se pencher sur le lit de Tao, il prit soin de la prendre délicatement avec sa couverture, elle ne se réveilla même pas.

Je suivis Zelandra dans son repaire, nous descendîmes des escaliers, nous enfoncions dans les profondeurs, nous devions être sous Cyrosh.
Je vis tout d’abord une grotte immense.

Et là, je ne pus retenir un cri de surprise en voyant l’ami du commandeur.
Moi qui les croyais tous morts, je me demandais même si ceux-ci n’étaient pas une légende.
Je ferme et rouvre les yeux, pensant rêver, mais non il est toujours là devant moi…
Revenir en haut Aller en bas
http://taoetsangha.skyrock.com/
 
Souvenirs du passé 1ère partie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Souvenirs du passé
» 1ère partie avec les eldars noirs contre du tau 1000pts mes impressions
» 1ère partie V8, et 1ère partie Rois des Tombes tout court
» Petit Dessin 1ère Partie
» [Rio de Janeiro - Santos Dumont / avril 2009] 1ère Partie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la guilde Eowine :: Bibliothèque :: Coin des écrivains :: RP en solo-
Sauter vers: